Des livres pour leur parler de la mort.

Il y a des sujets plus difficiles que d’autres à évoquer avec ses enfants. La sexualité, la différence, la mort sont souvent ceux qui font peur et qu’on aimerait parfois bien éluder par un « humhum, si on se faisait un petit Uno plutôt »

Pourtant, en abordant les choses simplement, avec ses mots et en acceptant les limites de ses propres connaissances, ça peut tout à fait bien se passer et une fois poser les questionnements et les angoisses de chacun, on peut aborder les choses de manière plus sereine.canard_mort_tulipe-4-800x495

La libraire jeunesse que je suis, a la chance de pouvoir aller piocher dans la réserve de pépites de la littérature jeunesse et avec Camille, nous avons choisi de réfléchir ensemble à la manière dont on pouvait accompagner les interrogations des enfants sur la mort.

Chez nous, pas de réelles angoisses. La mini a choisi d’adhérer à un principe simple: quand on est enfant, on peut pas être mort. On peut être plein d’autres trucs, être partis, être ailleurs mais pas mort. La mort c’est quand on est grand et un peu vieux et ça se fait selon une chronologie bien définie. Elle sait que ça n’est pas tout à fait la réalité mais c’est celle à laquelle elle a décidé de croire, alors d’accord.

Elle a été confronté à la mort de notre animal, et à celle d’un grand oncle aussi. On lui en a parlé tout de suite, on a répondu à ses questions précises. Chez nous on ne dit ni qu’on monte au ciel ni qu’on rejoint les étoiles ou autres métaphores poétiques. On meurt, le corps ne fonctionne plus, et après? On ne sait pas. Libre à chacun d’imaginer.

Côté livres, j’ai mes préférés. Ceux que je conseille beaucoup, ceux qui nous accompagnent aussi.

Canard_mort_tulipe_couv-270x336

Le Canard, la mort et la tulipe de W. Erlbruch est sans doute mon préféré. Je le conseille énormément parce qu’il dit avec des mots simples que le mort est inéluctable, qu’elle fait partie de la vie et que rien ne sert de vivre dans l’angoisse de sa présence. C’est un album très apaisant, dans lequel la mort est représentée sous les traits d’un squelette bienveillant qui le moment venu sera là pour veiller et accompagner le canard. Le texte n’est pas très long et peut être accessible dès la maternelle.

ours et le chat sauvage

L’ours et le chat sauvage est un magnifique album illustré par Komako Sakaï. L’histoire s’ouvre sur l’immense tristesse d’un ours dont le meilleur ami, un oiseau, vient de mourir. Tous les animaux de la forêt l’entourent et le soutiennent mais bientôt, agacés par cette peine qui n’en finit pas, ils demandent à l’ours de passer à autre chose. L’ours n’est pas près et s’isole de longs mois avec son ami près de lui. Bientôt le printemps revient et ours va faire une rencontre qui va transformer la peine en merveilleux souvenirs.

ours et le chat sauvage 2

Lorsque j’ai lu pour la première fois cet album à la mini, son père était là aussi. Quand nous avons fini le livre nous avions tous les deux les yeux embués et la mini du haut de ses trois ans était bien étonnée. Cette histoire pour elle, ne parle ni de la mort, ni du deuil, non elle parle de l’amitié ♥

le ciel d annaLe ciel d’Anna est une merveille. Illustré et écrit par Stian Hole, cet album peut être destiné aux enfants un peu plus grands. Anna a perdu sa maman et son papa est écrasé par la peine. Anna va lui montrer le chemin pour continuer à voir du beau, du magique et du doux dans toutes les traces de vie.

ciel d'anna

Les livres sont souvent un chemin pour parler des sujets sensibles, compliqués. Ils ne sont pas de médicaments mais ils sont de très bons compagnons. N’hésitez pas à aller fouiller les rayons de votre librairie, je suis sûre que vous y trouverez des merveilles.

ilovemonlibraire2-2En France le prix du livre est le même partout, achetez vos livres chez un libraire!

Publicités

15 réflexions sur “Des livres pour leur parler de la mort.

  1. Merci Vanessa pour cette sélection. Je note ces références très précieusement car un jour il faudra parler de ça aussi ici. Quand on perdu notre chat notre mini était petite mais je n’avais pas les mots, alors j’ai inventé comme tout le monde le paradis des chats. Des fois elle me demande encore où il est surtout quand on regarde des photos où les deux étaient ensemble….

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai un faible pour Mélanie Rutten et « Öko – un thé en hiver » qui raconte la disparition d’une amie et les différentes façons qu’ont ses amis de vivre le deuil.
    Merci pour ta sélection. On manque toujours d’outils dans ce genre de moments….

    Aimé par 1 personne

      1. Oh oui Oko est un magnifique album. C’est drôle, pour moi Madeleine est sa grand-mère mais à bien y réfléchir, ça n’est mentionné nulle part dans le texte…

        J'aime

  3. Je cherche depuis cet été des livres pour expliquer à mon fils de 3 ans la mort de son grand-père. On m’a conseillé Au Revoir Blaireau mais je pense qu’il est petit pour comprendre le texte. De plus, l

    Aimé par 1 personne

    1. Je cherche depuis cet été des livres jeunesse pour expliquer à mon fils de 3 ans la mort de son grand-père, en tout cas lui permettre de mettre des mots par la métaphore. On m’a conseillé Au Revoir Blaireau mais je pense qu’il est petit pour comprendre le texte. De plus, la plupart des livres pour petits enfants évoquent une mort naturelle de personnes âgées, ce que je peux comprendre, mais du coup je ne nous retrouve pas vraiment dans les textes. Je pense aussi que les livres permettent de mettre des mots et sont de très bons compagnons du deuil, j’aimerais en trouver un qui l’apaise. (Ou peut-être est-ce pour moi…) merci pour cette sélection

      J'aime

    2. J’ai tendance à avoir une grande confiance dans la capacité des enfants face à des textes qui peuvent paraitre compliqués. En fait, je crois que c’est parce qu’il n’est pas vraiment question de compréhension mais de ressenti. Comme face à un tableau ou une musique tu vois ?

      J'aime

      1. Oui je comprends ce que tu veux dire. Je pense aussi que beaucoup de choses passent par le ressenti plus que par les mots.

        J'aime

  4. je ne connais pas le 1er qui m’intrigue beaucoup ! je vais aller voir ça de plus près!
    Moi aussi j’ai pleuré en lisant L’Ours et le chat sauvage…
    Merci les filles pour cet article !

    J'aime

  5. Merci pour cette très jolie sélection ! Je garde les références pour le jour où nous aurons à aborder ce sujet.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s