Une escapade à Porquerolles

Les exigences étaient simples pour ce weekend improvisé : la douceur de vivre et la simplicité. Porquerolles s’est imposée bien rapidement lorsque le soleil a promis qu’il serait de la partie.

IMG_1973

Image.png

IMG_1978(1)

IMG_1907

 

IMG_1976

IMG_1974

Nous avons rejoint l’île depuis l’embarcadère de la Tour Fondue, tout au bout de la presqu’île de Giens. La traversée en bateau ne dure qu’une petite demie-heure et des parkings sont aménagés pour y laisser la voiture. Début avril, la fréquentation est encore raisonnable, la saison commence à peine et l’île se réveille tout juste.

Nous avons logé dans la jolie Villa Sainte Anne, un hôtel simple mais confortable. Situé sur la place principale du village, nous avons dormi tout près de l’église, réveillés par le chant des oiseaux et celui du clocher.

Sur l’île, le bonheur, c’est de pouvoir rejoindre les jolies plages en quelques coups de pédales, de flâner, rêvasser, s’offrir une glace, et regarder le temps passer dans les tons de bleu du ciel et de la mer.

J’ai adoré sentir l’odeur des eucalyptus, le sable sous mes pieds, la beauté de la plage d’argent qui m’a rappelé ces journées de baignade à Palombaggia. J’ai savouré le coucher de soleil en sirotant un délicieux spritz infusé au romarin à la terrasse de l’Escale, les lunettes visées sur le nez et le chapeau de paille en paravent. J’ai aimé descendre les marches de bois vers la plage notre dame, la plus belle de l’île selon l’avis général, m’allonger sur le sable blanc et regarder les mouettes danser.

Nous sommes reparti par le tout dernier bateau, en trainant des pieds parce que l’envie de rester encore un peu était trop forte. Nous sommes reparti en nous faisant une promesse, celle de revenir en septembre quand l’eau serait encore tiède, le sable chaud et notre peau un peu plus dorée.

Image(1)

Et chez toi on lit quoi … Jambon & coquillettes ?

Je sais que parmi vous, certain(e)s vont se réjouir de ce nouvel « Et chez toi on lit quoi ? » et vous savez quoi, je suis ravie que se soient Léa et Romane qui nous aient ouvert leur jolie bibliothèque après cette petite pause.

Vous allez voir, elles lisent des trésors …

Alors Romane,

et chez toi, on lit quoi ?

IMG_0770

Notre famille vit entre forêt de pins et océan. Il y a Seb, un papa surfeur depuis plus de 15 ans, Romane, bientôt trois ans, amoureuse des biches dans les livres comme dans la vraie vie et moi Léa, qui lit de part mon métier plus d’ordonnances … J’essaie parfois de me poser avec un bon bouquin, mais ce que j’aime le plus, c’est lire des histoires pour enfants, je suis très sensible aux textes poétiques et aux illustrations.

Enfant j’adorais lire des BD, Boule et Bill, Tintin, Tom-tom et Nana, mais aussi Le club des 5.  Je me souviens combien j’aimais me perdre dans les allées de la bibliothèque de Bordeaux où travaillait ma grand-mère ou  de mes étés à la plage, un livre dans le panier de ma tatie.
IMG_0781
IMG_0794
IMG_0780
 IMG_0826
IMG_0827
Chez nous, les livres sont principalement rangés dans la bibliothèque de la chambre de Romane et dans celle du salon, mais il y en a aussi souvent qui attendent leur petite propriétaire dans les toilettes et dans la voiture.
Je lis des histoires à Romane depuis bien avant sa naissance. Enceinte j’avais cette habitude de lui lire une petite histoire le soir, à sa naissance j’ai tout naturellement continué, j’avais ce rituel de lui lire cette même histoire comme un poème, Devine combien je t’aime.
Aujourd’hui, nous avons gardé cette habitude, son papa ou moi, lui lisons des histoires avant le coucher. En ce moment quand nous le pouvons, nous lui lisons ensemble Super cagoule. Je joue la poule et son père le loup et qu’est-ce qu’on rit.

Le soir, si elle le souhaite, je lui laisse 5 à 10 minutes pour continuer à regarder des livres toute seule puis souvent d’elle même, elle éteint sa veilleuse, un livre calé entre deux doudous.

Nous allons au moins une fois par mois chez Mollat, notre librairie préférée à Bordeaux. Romane est toujours très excitée d’y aller. Je la laisse libre de choisir un livre parfois c’est du Tchoupi et parfois du Balthazar. Je trouve important de laisser l’enfant être libre de ses choix même si parfois ce ne sont pas les miens. Elle va aussi toute les semaines à la médiathèque avec sa nounou et elle y choisit quelques livres.
Je repère souvent des livres sur Internet, au fil des blogs, sur  Instagram ou les sites des éditeurs mais aussi grâce à mes coups de cœur en librairie.Le dernier en date s’est produit chez Mollat, le libraire rangeait des livres et mes yeux se sont portés sur le livre Mon tout petit, j’ai adoré les illustrations et le texte poétique. Mais ma préférence revient aux éditions MeMo, une affection particulière pour les Sauvages ou encore Nuage.
IMG_0828
♥♥♥
ilovemonlibraire2-2
LIBRAIRIE MOLLAT
15 Rue Vital Carles
33080 Bordeaux
♥♥♥
et pour suivre les aventures de Léa et Romane,
c’est ici que ça se passe !

Février à Lisbonne

img_0948

Hôtel Memmo Alfama

img_1004

img_1024

img_0997

img_1022

Il y a eu cette envie pressante de prendre le large, les billets réservés sur un coup de tête et le coup de cœur pour cet hôtel de dingue perché sur les hauteurs de l’Alfama.

Il y avait eu cette vidéo de madame la malle qui m’avait fait rêver l’été dernier et un temps trop limité pour partir plus loin. Lisbonne a tenu ses promesses : belle, simple et festive. On a déambulé dans ses ruelles, admiré ses orangers, ses façades pastel et son chant discrètement canaille. On s’est régalé les yeux et le ventre, du beau partout, du joli en cadeau et du doux jusque dans les pasteis de nata qui ont rythmé nos pas.

J’ai beaucoup aimé Lisbonne et je rentre avec l’envie d’y retourner très vite, avec la mini sans doute et peut-être une ou deux copines, que la belle lisboète ravirait c’est certain.

Mes adresses :

Miam :

la Farmacia : délicieux, drôle et décalé. On a tenté le menu surprise, j’ai adoré

Praça : dans la LX Factory, un esprit loft une cuisine fraiche et simple et un thé glacé yummy

Chapito : nous avons diné aux chandelles sur les toits de l’Alfama. C’était bon, mais le vrai plus venait du décor plus que de l’assiette.

Manteigaria : les pasteis du petit déjeuner de l’hotel sont délicieux, ceux de Manteigaria sont dingues ! J’en salive rien qu’à y penser …

Wahou :

LX Factory : une friche industrielle transformée en parfait lieu arty avec une librairie fantastique, des restos, des bars, des tatoueurs et une boutique d’artisans portugais où j’ai trouvé mon bonheur à prix très raisonnables pour les petits souvenirs à rapporter.

Les petits kiosques disséminés dans la ville. Mon préféré est celui de la place Santa Catarina. Commandez vous un cidre à la pression et savourez ! La vue sur le Tage, le pont, le Christ rédempteur vous feront tomber amoureux de la ville sur le champ.

Déambulez, flânez, et savourez (veinards !).

img_0932

En 2017, on fait la fête ?

 

fullsizerender2

De 2016, je retiendrai le bonheur et la force retrouvés, les joies immenses et les fêtes, nombreuses, joyeuses, les petits matins et les nuits courtes.

J’ai beaucoup avancé, j’ai rencontré des personnes fantastiques et j’ai aimé. J’ai aimé fort, intensément, comme je ne m’en savais pas capable. J’ai pleuré parfois, j’ai eu peur et j’ai tremblé mais j’ai surtout grandi et j’ai découvert en moi une force insoupçonnée.

2017, je ne sais pas ce que tu me réserves mais j’ai envie de te croquer à pleines dents, à pleins poumons, de danser sous tes orages et de savourer chacune des secondes que tu m’offriras et tout ça, je veux continuer à le vivre avec les étoiles dans les yeux des belles âmes qui m’entourent.

Vous venez ? ♥

 

Sukhi, bonheur de laine ♥

img_0421

Sukhi en népalais signifie « heureux », et ça n’est sans doute pas un hasard si ces deux petits tapis de laine aux teintes et à la laine toute douce, soient entrés dans ma maison au moment où je m’y sens aussi bien.

img_0425

 

Sukhi c’est le nom que s’est choisi une jolie marque basée à Barcelone qui fait fabriquer ce bonheur de laine par des artisans locaux, dans des conditions de travail et de rémunération éthiques et équitables. La marque travaille en Inde, au Népal mais aussi au Maroc et en Turquie.

Tous les tapis peuvent être personnalisés et l’artisan qui s’occupe de notre commande signe son travail. Mes deux petits tapis ont ainsi été façonnés par Bishnu, une jeune femme que j’ai pu remercier à la réception de ma commande. Il y a un nuancier sur lequel on peut choisir parmi un nombre important de couleurs, les associer, les mélanger et créer une pièce unique en suivant ce lien par exemple (clic)

Ils ont trouvé leur place sous mes petits Piléa offerts par les copines, mais je les imagine partout dans la maison. Le jaune est lumineux et le gris, cocooning à souhait. J’ai très envie d’en offrir autour de moi tant ils m’évoquent la douceur d’une théière brûlante et un moment dans un nid douillet.

Maintenant je rêve d’une autre jolie pièce comme ce tapis marocain traditionnel qui irait à merveille dans mon salon ou ce grand tapis en feutre coupé sur lequel la mini pourrait s’installer pour bouquiner ou jouer avec ses playmos.

img_0263

En ce moment, il y a une promo sur le site, l’occasion de s’offrir une jolie pièce déco, éthique et à prix doux, une démarche positive pour joliment terminer l’année ♥

Merci Sukhi !

Oh un OOTD avec limango ♥

IMG_4989

limango est un tout nouvel arrivé sur le marché de la monde en ligne en France et je suis ravie de faire partie de ses premières testeuses françaises.

Regardez cette petite merveille de jean tout droit sorti de mes années d’adolescence que j’y ai trouvé en fouillant un peu. Un Levi’s 501 pris une bonne taille au dessus pour la jouer boyfriend en goguette et ne pas avoir trop chaud cet été. Je le porte avec mes immortelles clogs suédoises et le plus parfait des petits vélos piqué à ma copine.

IMG_4946

limango est un site en deux parties, qui propose un espace outlet et des ventes privées avec des pièces en quantité limitée à des prix tout doux. Mon petit jean était à moins de 50% du prix magasin par exemple (youpi !).

Site déjà présent dans de nombreux pays européens, il est destiné à l’habillement de la famille et dispose même d’une offre déco et maison.

index

A l’occasion du lancement de son site français, limango vous propose de devenir à votre tour client(e) vip en vous inscrivant ici avant le 9 août prochain, et de bénéficier de coquets cadeaux de bienvenue :

un accès en avant première au site, deux bons d’achat à dépenser en août (bien pour le rentrée des cigales…) et les frais de port offerts pour toutes les commandes passées avant le 9 août.

Et en plus de tout ça, vous pourrez devenir parrain à votre tour.

♥♥♥

Ce que je peux vous dire de mon expérience limango, c’est que je me suis bien amusée à fouiller dans les différentes catégories, découvrir une sélection originale et mettre la main sur les pièces de grandes marques dont j’avais très envie, à prix serré.

Ma commande est arrivée en moins d’une semaine, l’emballage était top et les produits nickel.

(article sponsorisé)

Un lait fraise

photo 2(7)

Je ne sais pas ce qui fait qu’il bat encore, qu’il palpite et qu’il s’agite mais il est bien là, plus fort, plus fragile, je ne sais pas vraiment. Plus prudent et plus craintif, c’est certain. Il y a des textes et des personnes que l’on croise au bon moment, toujours peut-être.

Les mots d’Annie Ernaux* sur l’affranchissement de son histoire de fille, sur la libération du désir de l’autre ou la lumière d’un regard croisé et auquel, sans doute, je n’aurai plus la chance de m’abreuver. Ce goût de lait fraise posé sur les lèvres, la transgression de la nuit et le sel saturant l’air. Les draps que l’on froisse et le parfum de la liberté. Ces gens qui marchent, ces chemins parallèles qui parfois sans prévenir, se croisent.

La colère qui vibre encore, la rage parfois comme un miroir et la liberté qui enivre. L’incrédulité face à ce qui advient parfois, ce qui advient toujours. Et puis se blottir et trouver la paix dans ces bras, dans ces voix que l’on aime si fort, que l’on aime en  grand.

Se poser, respirer et repartir. Il y a encore bien trop de choses à vivre.

*Mémoire de fille, Gallimard.

Eliabar ♥ Atelier Ripaton (concours inside)

004

Il y a quelques temps, j’ai découvert la marque Atelier Ripaton. Basée à Montpellier, tous les produits sont fabriqués dans leur atelier et expédiés partout dans le monde.

Leur produit phare : les pieds en épingles emblématiques du design américain des 50′, les hairpin legs. Ou comment se fabriquer en deux temps et avec un petit budget, un meuble unique, sur-mesure et qui correspond vraiment à nos attentes.

Moi qui était en quête d’une table basse originale mais sans pouvoir y laisser mon pel, j’en ai sautillé de joie !

Après quelques mails échangés avec Margot, j’ai même eu droit à ma couleur à moi sur mesure. Un très joli taupe, oscillant entre le gris et le kaki, une merveille !

009 (2)

013-001

Pour le plateau, j’ai récupéré, poncé et ciré deux grosses planches anciennes. Une fois coupées à la mesure, je les ai fixées sur un cadre de tasseaux épais.

Il ne restait plus qu’à fixer les hairpin legs et hop ! Ma table basse peut faire la belle dans mon salon. C’est moi qui l’ai fait(e) !

010

 Vous avez envie de craquer, la boutique de l’Atelier Ripaton, c’est ici.

Et le concours alors ?

Atelier Ripaton offre à l’un(e) d’entre vous, un ensemble de 4 pieds !

♥ Pour jouer c’est sur mon ici que ça se passe ♥

In my room ♥ #eliabarnewsweethome

017

Voilà bientôt deux mois que nous avons emménagé dans notre nouveau cocon avec la mini et il est plutôt douillet notre nouveau chez nous.

J’y ai soigneusement choisi des matières et des couleurs douces, beaucoup de lin, des tas de coussins et des plaids tout doux.

Si la chambre de la mini a été prête le soir même de l’emménagement, la mienne est restée un peu plus longtemps en chantier. Elle commence à prendre forme et c’est mon coup de cœur pour cette commode Fjord Maisons du Monde qui a été le déclencheur de mes inspirations.

Je suis tombée amoureuse de ses pieds compas, de ses lignes épurées et de son gris tout doux. Ses quatre tiroirs spacieux m’ont permis de trouver une place pour mes vêtements fétiches et son plateau en bois blond, offre un terrain de jeu parfait pour mes inspirations déco.

J’y ai posé mon miroir pomme, chiné sur le bon coin il y a longtemps et qui me fait penser à ma copine Eve. J’y ai déposé mes petites boîtes remplies de bijoux fantaisie dans lesquelles la mini adore fouiller et qu’elle se plait à essayer.

026

018

L’aménagement n’est pas tout à fait terminé mais j’ai ma petite liste de pièces idéales pour faire de ma chambre un espace douillet et y coccooner avec délice.

 

selections mdm

Miroir métal, suspension céramique, édredon, tapis.

Merci Maisons du Monde ♥

Et chez toi on lit quoi … happycheriskids ?

C’est sur Instagram que j’ai découvert l’univers doux et poétique de Laureen alias Happycheriskids. Entourée de son amoureux et de ses deux beautés d’enfants Sam et Rose, Laureen vit au milieu des livres et des histoires.

Quel plaisir de sentir autant de joie dans la lecture !

Alors, on lit quoi chez toi ?

IMG_4477

Nous sommes une famille de grands lecteurs. Mon mari lit davantage des journaux, et peut être moins de livres que moi (bien que je valide toujours ses choix ! il lit peu mais toujours d’excellentes choses) mais nous adorons les livres ; d’ailleurs mes enfants ont une bibliothèque impressionnante, j adore leur en offrir et ils aiment en recevoir.
 
Sam a su lire dès la moyenne section. J’avoue en avoir été très impressionnée, d’autant que nous n’y sommes pour rien. Parfois on me fait la remarque qu’avec « une mère instit, ce n’est pas étonnant » ! et pourtant, je ne lui ai jamais appris à lire, j’ai toujours répondu aux nombreuses questions qu’il me posait, mais sans jamais rien devancer. Le jour ou  nous l’avons inscrit à l’école maternelle, il avait écrit son prénom sur un dessin qu’il a tendu à la directrice. À ce moment la, il était encore à la crèche….Elle m’avait alors glissé « vous savez il ne faut pas aller trop vite avec les enfants, c’est parfois le tort qu’ont les enseignants ». Mais je n’y étais pour rien. La première phrase qu’il a écrite fut « GE VE DEPATES » (Je veux des pates) en référence à un livre de Stéphanie Blake. j’ai conservé le morceau de papier…Il avait à peine 5 ans.
 
J’ai moi aussi lu très tôt et pas toujours des choses de mon âge mais ça m’a ouvert l’esprit, et j’adorais m’enfermer des heures pour lire, parfois même en cachette. Plus tard, j’ai passé un bac littéraire et me suis passionnée pour la philo et le théâtre. 
Aujourd’hui mon fils fait pareil, et je le laisse faire, je fais mine de ne rien voir lorsque je vais me coucher et que je m’aperçois qu’il se cache sous sa couette avec une lampe de poche et un bouquin.
Rose a 5 ans et elle commence à lire aussi.
Je suis très fière que mes enfants apprécient tant les livres, je crois que je leur ai transmis cette passion, ils ont grandi avec des livres partout, dans toutes les pièces, je dépense un budget important dans l’achat de livres.
IMG_4418
IMG_2927
Mon meilleur souvenir littéraire reste « La vie devant soi » de Romain Gary et j’adore relire « Au bonheur des dames » de Zola qui me fait toujours autant rêver. Cette description des étoffes et cette frénésie devant les jolis vêtements est toujours d’actualité je trouve. 
Parmi mes coups de coeurs littéraires de ces dernières années il y a eu Grégoire Delacourt, Valérie Tong Cuong, Laura Kasichke et à la bd, Margaux Motin qui me fait beaucoup rire..
 
Pour les enfants, j’achète beaucoup d’albums, et j’avoue avoir un faible pour ceux qui racontent quelque chose qui me touche, souvent de grandes causes. À la maison nous avons beaucoup de livres qui traitent de l’égalité entre les filles et les garçons par exemple et je remarque chaque jour comme ces livres ont pu avoir une influence positive sur le niveau de réflexion de mes enfants.
Durant la petit enfance, nous avons lu pratiquement tous les livres de Jeanne Ashbé qu’on adore et qui expliquent si bien la vie aux jeunes enfants.

IMG_8201

IMG_8155
Sam est aussi friand de livres qui le font rire. On a relu des centaines de fois « La petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête » ou « Monsieur Zizi » ou encore « Ma culotte » ainsi que tous les livres de Stéphanie Blake. Maintenant qu’il est plus grand, il se fait plaisir avec les « Tomtom et Nana » qu’il lit seul ou encore la collection de « Chien pourri ».
Nous avons aussi de beaux livres, des pops ups, des livres de dessins pour Rose, de nombreux livres-cd contenant des comptines de tous les continents. Puis des albums en anglais, en arabe…
Nous lisons à tous moments, même si j’avoue que les moments ou nous lisons tous en même temps sont surtout pendant les vacances, quand nous sommes libérés des corvées quotidiennes. L’incontournable, c’est l’histoire qu’on leur « offre » chaque soir, et bien souvent, Sam continue à lire seul dans son lit alors que la lumière est éteinte. 
Depuis peu, Rose se met dans un coin et emprunte le livre de lecture de son frère pour en lire quelques pages pendant qu’il fait ses devoirs.
IMG_8159
J’aime Beaucoup « Sauvage » de Emily Hughes qui me fait tant penser à ma fille ou le célèbre « Mon amour » dont le texte est très émouvant. Et surtout « Boucle d’ours » qui raconte l’histoire d’un petit ours qui souhaite se déguiser en fille pour le carnaval, ce contre l’avis de son père. 
En ce moment le livre préféré de Sam est un livre jeu « La princesse attaque » illustré par Delphine Chedru. Il découvre à son rythme « Le petit prince » qu’il apprécie beaucoup et qui le fait rêver je crois. Quant à Rose, elle adore les livres de la collection  « Ana Ana » de Alexis Dormal et Dominique  Roques, qu’elle a découvert lors d’une dédicace.
Je n’achète jamais de livres en ligne, c’est un principe. Je trouve cela dommage de faire de la concurrence au beau métier de libraire et je ne veux pas que les librairies disparaissent des centres villes… Je veux des livres que je puisse feuilleter, entrouvrir, sentir…
J’aime aussi dénicher de vieux trésors dans les brocantes alors que je n’emprunte presque jamais de livres en bibliothèque. Quand j’aime un livre, je le veux chez moi, même sil y en a beaucoup que je ne relis jamais. C’est presque pathologique et mon mari trouve ça désespérant. Puis ça prend beaucoup de place…mais je n’arrive pas à faire autrement… 
Les enfants ont une bibliothèque dans leur chambre dans laquelle on « fait tourner » les livres, on les change de place de temps à autre.  Comme ils en ont beaucoup et que cela prendrait trop de place dans leur chambre, j’en mets aussi dans notre autre bibliothèque, située dans le couloir, ou tout est à portée de main, facile d’accès.
Nous en stockons aussi dans des caisses à vin posée à même le sol afin qu’ils puissent voir la couverture.
IMG_8070
Ma librairie préférée, la librairie Villeneuve à Clichy, est tenue par Julie, une jeune libraire dynamique qui organise plein de séances de dédicaces. Mes enfants adoraient y aller, pendant des années on passait devant tous les jours. On entrait ou on se contentait d’un coucou par la vitre. Les enfants ressortaient souvent avec un livre ou …un roudoudou offert par Julie. Je crois qu’ils aiment cette librairie encore plus qu’un magasin de jouets ! Nous avons déménagé depuis et malheureusement nous n’y allons plus aussi souvent et c’est dommage parce que de chouettes librairies, il n’y en a pas à tous les coins de rue. J’adore aussi la librairie Chantelivre à Saint Germain des prés.
Mon meilleur souvenir de la librairie : quand Sam a rencontré David Foenkinos et lui a demandé  » est ce que tu as écrit tout ton livre avec un seul stylo » ?
ilovemonlibraire2-2
Les librairies préférées de Laureen :
5 rue Villeneuve, Clichy.
13 rue de Sèvres, Paris.
♥ Merci Laureen, Sam et Rose ! ♥