Et chez toi on lit quoi … Jambon & coquillettes ?

Je sais que parmi vous, certain(e)s vont se réjouir de ce nouvel « Et chez toi on lit quoi ? » et vous savez quoi, je suis ravie que se soient Léa et Romane qui nous aient ouvert leur jolie bibliothèque après cette petite pause.

Vous allez voir, elles lisent des trésors …

Alors Romane,

et chez toi, on lit quoi ?

IMG_0770

Notre famille vit entre forêt de pins et océan. Il y a Seb, un papa surfeur depuis plus de 15 ans, Romane, bientôt trois ans, amoureuse des biches dans les livres comme dans la vraie vie et moi Léa, qui lit de part mon métier plus d’ordonnances … J’essaie parfois de me poser avec un bon bouquin, mais ce que j’aime le plus, c’est lire des histoires pour enfants, je suis très sensible aux textes poétiques et aux illustrations.

Enfant j’adorais lire des BD, Boule et Bill, Tintin, Tom-tom et Nana, mais aussi Le club des 5.  Je me souviens combien j’aimais me perdre dans les allées de la bibliothèque de Bordeaux où travaillait ma grand-mère ou  de mes étés à la plage, un livre dans le panier de ma tatie.
IMG_0781
IMG_0794
IMG_0780
 IMG_0826
IMG_0827
Chez nous, les livres sont principalement rangés dans la bibliothèque de la chambre de Romane et dans celle du salon, mais il y en a aussi souvent qui attendent leur petite propriétaire dans les toilettes et dans la voiture.
Je lis des histoires à Romane depuis bien avant sa naissance. Enceinte j’avais cette habitude de lui lire une petite histoire le soir, à sa naissance j’ai tout naturellement continué, j’avais ce rituel de lui lire cette même histoire comme un poème, Devine combien je t’aime.
Aujourd’hui, nous avons gardé cette habitude, son papa ou moi, lui lisons des histoires avant le coucher. En ce moment quand nous le pouvons, nous lui lisons ensemble Super cagoule. Je joue la poule et son père le loup et qu’est-ce qu’on rit.

Le soir, si elle le souhaite, je lui laisse 5 à 10 minutes pour continuer à regarder des livres toute seule puis souvent d’elle même, elle éteint sa veilleuse, un livre calé entre deux doudous.

Nous allons au moins une fois par mois chez Mollat, notre librairie préférée à Bordeaux. Romane est toujours très excitée d’y aller. Je la laisse libre de choisir un livre parfois c’est du Tchoupi et parfois du Balthazar. Je trouve important de laisser l’enfant être libre de ses choix même si parfois ce ne sont pas les miens. Elle va aussi toute les semaines à la médiathèque avec sa nounou et elle y choisit quelques livres.
Je repère souvent des livres sur Internet, au fil des blogs, sur  Instagram ou les sites des éditeurs mais aussi grâce à mes coups de cœur en librairie.Le dernier en date s’est produit chez Mollat, le libraire rangeait des livres et mes yeux se sont portés sur le livre Mon tout petit, j’ai adoré les illustrations et le texte poétique. Mais ma préférence revient aux éditions MeMo, une affection particulière pour les Sauvages ou encore Nuage.
IMG_0828
♥♥♥
ilovemonlibraire2-2
LIBRAIRIE MOLLAT
15 Rue Vital Carles
33080 Bordeaux
♥♥♥
et pour suivre les aventures de Léa et Romane,
c’est ici que ça se passe !
Publicités

Et chez toi on lit quoi … happycheriskids ?

C’est sur Instagram que j’ai découvert l’univers doux et poétique de Laureen alias Happycheriskids. Entourée de son amoureux et de ses deux beautés d’enfants Sam et Rose, Laureen vit au milieu des livres et des histoires.

Quel plaisir de sentir autant de joie dans la lecture !

Alors, on lit quoi chez toi ?

IMG_4477

Nous sommes une famille de grands lecteurs. Mon mari lit davantage des journaux, et peut être moins de livres que moi (bien que je valide toujours ses choix ! il lit peu mais toujours d’excellentes choses) mais nous adorons les livres ; d’ailleurs mes enfants ont une bibliothèque impressionnante, j adore leur en offrir et ils aiment en recevoir.
 
Sam a su lire dès la moyenne section. J’avoue en avoir été très impressionnée, d’autant que nous n’y sommes pour rien. Parfois on me fait la remarque qu’avec « une mère instit, ce n’est pas étonnant » ! et pourtant, je ne lui ai jamais appris à lire, j’ai toujours répondu aux nombreuses questions qu’il me posait, mais sans jamais rien devancer. Le jour ou  nous l’avons inscrit à l’école maternelle, il avait écrit son prénom sur un dessin qu’il a tendu à la directrice. À ce moment la, il était encore à la crèche….Elle m’avait alors glissé « vous savez il ne faut pas aller trop vite avec les enfants, c’est parfois le tort qu’ont les enseignants ». Mais je n’y étais pour rien. La première phrase qu’il a écrite fut « GE VE DEPATES » (Je veux des pates) en référence à un livre de Stéphanie Blake. j’ai conservé le morceau de papier…Il avait à peine 5 ans.
 
J’ai moi aussi lu très tôt et pas toujours des choses de mon âge mais ça m’a ouvert l’esprit, et j’adorais m’enfermer des heures pour lire, parfois même en cachette. Plus tard, j’ai passé un bac littéraire et me suis passionnée pour la philo et le théâtre. 
Aujourd’hui mon fils fait pareil, et je le laisse faire, je fais mine de ne rien voir lorsque je vais me coucher et que je m’aperçois qu’il se cache sous sa couette avec une lampe de poche et un bouquin.
Rose a 5 ans et elle commence à lire aussi.
Je suis très fière que mes enfants apprécient tant les livres, je crois que je leur ai transmis cette passion, ils ont grandi avec des livres partout, dans toutes les pièces, je dépense un budget important dans l’achat de livres.
IMG_4418
IMG_2927
Mon meilleur souvenir littéraire reste « La vie devant soi » de Romain Gary et j’adore relire « Au bonheur des dames » de Zola qui me fait toujours autant rêver. Cette description des étoffes et cette frénésie devant les jolis vêtements est toujours d’actualité je trouve. 
Parmi mes coups de coeurs littéraires de ces dernières années il y a eu Grégoire Delacourt, Valérie Tong Cuong, Laura Kasichke et à la bd, Margaux Motin qui me fait beaucoup rire..
 
Pour les enfants, j’achète beaucoup d’albums, et j’avoue avoir un faible pour ceux qui racontent quelque chose qui me touche, souvent de grandes causes. À la maison nous avons beaucoup de livres qui traitent de l’égalité entre les filles et les garçons par exemple et je remarque chaque jour comme ces livres ont pu avoir une influence positive sur le niveau de réflexion de mes enfants.
Durant la petit enfance, nous avons lu pratiquement tous les livres de Jeanne Ashbé qu’on adore et qui expliquent si bien la vie aux jeunes enfants.

IMG_8201

IMG_8155
Sam est aussi friand de livres qui le font rire. On a relu des centaines de fois « La petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête » ou « Monsieur Zizi » ou encore « Ma culotte » ainsi que tous les livres de Stéphanie Blake. Maintenant qu’il est plus grand, il se fait plaisir avec les « Tomtom et Nana » qu’il lit seul ou encore la collection de « Chien pourri ».
Nous avons aussi de beaux livres, des pops ups, des livres de dessins pour Rose, de nombreux livres-cd contenant des comptines de tous les continents. Puis des albums en anglais, en arabe…
Nous lisons à tous moments, même si j’avoue que les moments ou nous lisons tous en même temps sont surtout pendant les vacances, quand nous sommes libérés des corvées quotidiennes. L’incontournable, c’est l’histoire qu’on leur « offre » chaque soir, et bien souvent, Sam continue à lire seul dans son lit alors que la lumière est éteinte. 
Depuis peu, Rose se met dans un coin et emprunte le livre de lecture de son frère pour en lire quelques pages pendant qu’il fait ses devoirs.
IMG_8159
J’aime Beaucoup « Sauvage » de Emily Hughes qui me fait tant penser à ma fille ou le célèbre « Mon amour » dont le texte est très émouvant. Et surtout « Boucle d’ours » qui raconte l’histoire d’un petit ours qui souhaite se déguiser en fille pour le carnaval, ce contre l’avis de son père. 
En ce moment le livre préféré de Sam est un livre jeu « La princesse attaque » illustré par Delphine Chedru. Il découvre à son rythme « Le petit prince » qu’il apprécie beaucoup et qui le fait rêver je crois. Quant à Rose, elle adore les livres de la collection  « Ana Ana » de Alexis Dormal et Dominique  Roques, qu’elle a découvert lors d’une dédicace.
Je n’achète jamais de livres en ligne, c’est un principe. Je trouve cela dommage de faire de la concurrence au beau métier de libraire et je ne veux pas que les librairies disparaissent des centres villes… Je veux des livres que je puisse feuilleter, entrouvrir, sentir…
J’aime aussi dénicher de vieux trésors dans les brocantes alors que je n’emprunte presque jamais de livres en bibliothèque. Quand j’aime un livre, je le veux chez moi, même sil y en a beaucoup que je ne relis jamais. C’est presque pathologique et mon mari trouve ça désespérant. Puis ça prend beaucoup de place…mais je n’arrive pas à faire autrement… 
Les enfants ont une bibliothèque dans leur chambre dans laquelle on « fait tourner » les livres, on les change de place de temps à autre.  Comme ils en ont beaucoup et que cela prendrait trop de place dans leur chambre, j’en mets aussi dans notre autre bibliothèque, située dans le couloir, ou tout est à portée de main, facile d’accès.
Nous en stockons aussi dans des caisses à vin posée à même le sol afin qu’ils puissent voir la couverture.
IMG_8070
Ma librairie préférée, la librairie Villeneuve à Clichy, est tenue par Julie, une jeune libraire dynamique qui organise plein de séances de dédicaces. Mes enfants adoraient y aller, pendant des années on passait devant tous les jours. On entrait ou on se contentait d’un coucou par la vitre. Les enfants ressortaient souvent avec un livre ou …un roudoudou offert par Julie. Je crois qu’ils aiment cette librairie encore plus qu’un magasin de jouets ! Nous avons déménagé depuis et malheureusement nous n’y allons plus aussi souvent et c’est dommage parce que de chouettes librairies, il n’y en a pas à tous les coins de rue. J’adore aussi la librairie Chantelivre à Saint Germain des prés.
Mon meilleur souvenir de la librairie : quand Sam a rencontré David Foenkinos et lui a demandé  » est ce que tu as écrit tout ton livre avec un seul stylo » ?
ilovemonlibraire2-2
Les librairies préférées de Laureen :
5 rue Villeneuve, Clichy.
13 rue de Sèvres, Paris.
♥ Merci Laureen, Sam et Rose ! ♥

Et chez toi on lit quoi ? Emilie Choufleur ♥

Pour ce nouvel « Et chez toi on lit quoi ?« , c’est Emilie qui nous dévoile les secrets des bibliothèques de son joli nid, près de Paris. On y retrouve son goût pour le vintage et les illustrations rétro mais aussi pas mal de classiques de la littérature jeunesse contemporaine.

Alors Émilie,

On lit quoi chez toi ?

 La famille Choufleur se compose de Mr Choufleur, de Mirko 4 ans, de Laurette 16 mois et de moi, Émilie, éducatrice de jeunes enfants. Je suis une grande fan de livres pour enfants, parce que j’ai étudié la littérature enfantine à la fac et puis aussi par mon métier maintenant.

 

DSC_3720
DSC_3717
Chez nous, il y a beaucoup, beaucoup de livres. Nous n’allons jamais à la bibliothèque car je préfère acheter les livres, les garder et les lire quand on veut. Il y a des livres partout dans la maison, dans le salon, dans les chambres et même la salle de bain.
J’ai raconté des histoires à Mirko dès sa naissance, et il adore les livres et a toujours était très soigneux. J’ai maintenant hâte qu’il apprenne à lire. Pour Laurette par contre, je n’avais pas vraiment le temps et pour le moment, je lui raconte très peu d’histoires, mais elle aime les regarder et les toucher c’est déjà ça. Par contre elle en a déjà déchiré quelques uns.
DSC_3724
J’aime les livres de Anthony Browne, surtout « Ma maman » et « Mon papa » que je connais par cœur. J’aime bien les raconter, et depuis peu, il m’arrive de lire à Mirko des livres en anglais que nous avons ramené d’Irlande.
J’achète des livres tous les mois dans une librairie très chouette à côté de chez nous et j’en chine aussi beaucoup sur les vides greniers ou chez Emmaüs.
ilovemonlibraire2-2
La librairie préférée d’Émilie :
14 place du Caquet
93000 Saint Denis.
♥♥♥
Merci la Choufleur family !

Et chez toi on lit quoi ? … Bonjour les fleurs ♥

livres6
Cela fait quelques années maintenant que je lis avec beaucoup de plaisir le blog de Delphine. J’aime l’ambiance, le regard empreint de liberté qu’elle pose sur le monde et le minois irrésistible de ses fleurs, ses deux enfants, Ava et Jasmin. Entre la musique des instruments et celle des mots, on ne choisit pas chez les fleurs, on les mêle et les emmêle et c’est très doux.
Vous venez, je leur ai demandé, ce que chez eux, on lisait ?
livres1
Je suis Delphine, j’ai 30 ans et je suis la maman d’Ava 8 ans 3/4 et de Jasmin 6 ans.
J’ai d’abord écouté des histoires, des tas. Puis j’ai dévoré des pages à la lampe de poche sous ma couette Candy. J’ai lu entre mes cours au collège, assise en tailleur dans le couloir. J’ai lu en marchant, J’ai lu en pleurant et maintenant je lis tout en étant maman.
Je leur dis les mots, je leur lis les sentiments, je fais les voix, je chuchote à leurs oreilles l’émoi.
Nous lisons le soir, sous l’édredon, collés les uns aux autres. Oh puis parfois ça prend du temps parce qu’il faut faire lire le tout nouveau-lecteur-enfant.  Ils choisissent chacun leur tour le livre héros du jour.
C’est un rituel dont nous ne pouvons nous passer, il apaise nos journées si chargées.
Notre particularité: nous lisons également en chinois et en anglais!

J’aime la littérature russe, le surréalisme (beaucoup Breton) et en contemporain je suis une inconditionnelle de Murakami. J’ai aussi découvert finalement assez récemment  l’univers de la bande dessiné et de Florent Chavouet !

Ava, elle, aime les beaux livres aux couvertures léchées. Elle lit aussi beaucoup de romans d’aventure, ce qu’elle a pu aimer Narnia !
Jasmin c’est Ariol, bande dessinée qui est très chouette à lire en famille en se partageant les personnages et l’encourager dans son apprentissage récent. Il aime également beaucoup les contes traditionnels chinois, il s’amuse sans cesse à deviner le sens des idéogrammes, tout un programme!
livres4

Nous allons régulièrement à la médiathèque.

Une fois par mois ils se choisissent chacun un beau livre chez le libraire, une petite habitude super sacrée. Et puis, et puis… nous allons chez Béa, notre bouquiniste chérie à la boutique parfaitement chargée. Chargée de poésie, chargée de lettres ailées, chargée de livres-antiquités. C’est un endroit que l’on affectionne particulièrement.

livres2

Les enfants ont dans leur chambre un vieux lit roulant de poupée en bois chargé de livres. Nous changeons régulièrement ceux qui s’y trouvent avec ceux de leur placard à livres qui est dans le salon. Cela leur permet de revenir à des livres oubliés, qu’ils avaient pourtant adoré, à des livres de plus petits, parfois même avec des bruits, qui sont finalement de vieux trésors qu’ils aiment encore et encore, à des livres sans images, à des livres bariolés, à des livres adorés.

livres5(2)

 

Les librairies préférées de Delphine :

La librairie de la rue en pente, 29 Rue Poissonnerie, 64100 Bayonne.

Et la bouquinerie Kontrapas, 36 Rue Bourgneuf, 64100 Bayonne

ilovemonlibraire2-2

♥ Merci Delphine et merci les fleurs ♥

Une cafetière et la poésie des moindres petites choses, rencontre avec Anne Herbauts.

photo 4(4)Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de passer trois petites heures à écouter Anne Herbauts parler de son travail, de ses inspirations.

Anne Herbauts fait partie de ces artistes dont les livres m’accompagnent depuis le début de mon voyage en littérature jeunesse. J’aime ses mots, sa délicatesse et l’immense humilité qui se dégage de son travail.

J’ai parlé à maintes reprises de ses livres sur le blog (ici, ici, et aussi) et à chaque nouvelle parution, je sais que le chemin sera passionant. Je sais que ses albums impressionnent parfois, qu’ils peuvent sembler d’un accès compliqué. Pourtant, si on ouvre ses yeux et que l’on décide de s’en remettre à ses émotions, c’est vers des sensations universelles qu’ils nous transportent.

Durant trois heures ce matin-là, Paris transi dans un nuage de brume, Anne Herbauts nous a fait voyager dans son jardin. Juste en mettant le nez dans la haie, juste en regardant la trouée, juste en écoutant le merle et en laissant ses mots nous picoter.

photo 1(12)

Son nouvel album, Sous la montagne est arrivé en librairie. Il y est question de magie, de point de vue et d’une escabelle. C’est poétique, drôle, sombre et mystérieux juste ce qu’il faut. Belle promenade !

Merci à l’équipe des éditions Casterman pour ce très joli moment.

Et chez toi on lit quoi… Silbo loves daisy ♥

C’est sur Instagram que j’ai découvert l’univers de Silbo loves daisy. J’aime les couleurs de ses photos, son regard toujours si doux et la nature partout. Et puis, j’ai aperçu des livres et les petites mains qui les feuilletaient, et j’ai eu très envie d’en savoir plus.

Alors on lit quoi chez vous ?

photo(48)Nous c’est Amandine, Guillaume, Lilie et Gaspard! On habite une petite maison, mais avec un grand jardin, dans le Périgord, où il fait bon vivre.

Les livres m’ont toujours entourée et fascinée. J’ai des parents lecteurs et les histoires du soir ont bercé toute mon enfance. Ma mère est professeur-documentaliste et sans trop d’originalité, je fais maintenant le même métier. Je savais que je devais être entourée de livres pour m’épanouir professionnellement et donner le goût de lire aux adolescents est un parfait leitmotiv.

J’aime les livres, les sentir, les vieux, comme les neufs. Ceux qui sont passés entre plusieurs mains et ceux que l’on est le premier à ouvrir. J’aime les librairies, flâner entre les rayonnages, me faire conseiller par un professionnel, échanger… J’aime les bibliothèques, l’ambiance particulière qui y règne, ce silence presque religieux que l’on y trouve, ce respect de l’écrit dans toute sa splendeur.

Processed with VSCOcam with b5 preset

Alors évidemment, la lecture a une place toute particulière à la maison.
Dans le salon, il y a un petit meuble où sont rangés la plupart de leurs livres; ils y accèdent facilement et peuvent donc lire dès qu’ils le souhaitent. Ils ont aussi d’autres livres rangés dans leurs chambres.

Le moment privilégié est bien sûr celui d’avant le coucher, c’est LE rituel de lecture instauré depuis qu’ils sont bébés. Ce temps calme, où l’on est collés, où l’on découvre une nouvelle histoire ou que l’on en relit une pour la énième fois. J’essaie de lire un livre pour Gaspard et un livre plus adapté pour Lilie mais depuis qu’elle sait lire, elle aime aussi lire une histoire à son frère et ce moment est complètement touchant.

Il arrive que l’on en lise à d’autres moments de la journée. Cela a aidé à l’acquisition de la propreté: un livre pendant que l’on est sur le pot permet de ne plus penser au sacro­saint pipi ou caca que l’on ne doit plus faire dans la couche!

Processed with VSCOcam with x1 preset

Depuis quelques temps, Lilie choisit quelques livres qu’elle lit toute seule pendant qu’elle déjeune le matin. Gaspard aime en amener à la crèche pour les faire découvrir aux copains.

Nous allons quasiment tous les samedis à la médiathèque; cela nous permet de découvrir de nouvelles histoires sans pour autant dépenser de l’argent. On emprunte aussi un petit DVD (y’a pas que les livres dans la vie!) et on assiste parfois aux « heures du conte ».

Processed with VSCOcam with b5 preset

Voici une petite sélection en photos des livres que l’on ne se lasse pas de lire: ceux dont les pages ont été tournées des centaines de fois, que l’on connaît par cœur mais qui gardent tout leur intérêt: nous faire rêver, comprendre, rire, attiser notre curiosité, mettre la larme à l’œil, chanter, parler, apprendre, s’émerveiller!

photo(51)

La grande traversée, Seuil Jeunesse.

photo(49)Dans la forêt du paresseux, Rigaud, Hélium

Je ne connais pas de moyen plus beau de partager toute cette palette d’émotions avec ses enfants: abusez-­en, c’est bon pour la santé!

On vous embrasse et bonne lecture!

ilovemonlibraire2-2En France, le prix du livre est le même partout. Allez chez votre libraire !

Merci Amandine ! ♥

Des livres pour leur parler de la mort.

Il y a des sujets plus difficiles que d’autres à évoquer avec ses enfants. La sexualité, la différence, la mort sont souvent ceux qui font peur et qu’on aimerait parfois bien éluder par un « humhum, si on se faisait un petit Uno plutôt »

Pourtant, en abordant les choses simplement, avec ses mots et en acceptant les limites de ses propres connaissances, ça peut tout à fait bien se passer et une fois poser les questionnements et les angoisses de chacun, on peut aborder les choses de manière plus sereine.canard_mort_tulipe-4-800x495

La libraire jeunesse que je suis, a la chance de pouvoir aller piocher dans la réserve de pépites de la littérature jeunesse et avec Camille, nous avons choisi de réfléchir ensemble à la manière dont on pouvait accompagner les interrogations des enfants sur la mort.

Chez nous, pas de réelles angoisses. La mini a choisi d’adhérer à un principe simple: quand on est enfant, on peut pas être mort. On peut être plein d’autres trucs, être partis, être ailleurs mais pas mort. La mort c’est quand on est grand et un peu vieux et ça se fait selon une chronologie bien définie. Elle sait que ça n’est pas tout à fait la réalité mais c’est celle à laquelle elle a décidé de croire, alors d’accord.

Elle a été confronté à la mort de notre animal, et à celle d’un grand oncle aussi. On lui en a parlé tout de suite, on a répondu à ses questions précises. Chez nous on ne dit ni qu’on monte au ciel ni qu’on rejoint les étoiles ou autres métaphores poétiques. On meurt, le corps ne fonctionne plus, et après? On ne sait pas. Libre à chacun d’imaginer.

Côté livres, j’ai mes préférés. Ceux que je conseille beaucoup, ceux qui nous accompagnent aussi.

Canard_mort_tulipe_couv-270x336

Le Canard, la mort et la tulipe de W. Erlbruch est sans doute mon préféré. Je le conseille énormément parce qu’il dit avec des mots simples que le mort est inéluctable, qu’elle fait partie de la vie et que rien ne sert de vivre dans l’angoisse de sa présence. C’est un album très apaisant, dans lequel la mort est représentée sous les traits d’un squelette bienveillant qui le moment venu sera là pour veiller et accompagner le canard. Le texte n’est pas très long et peut être accessible dès la maternelle.

ours et le chat sauvage

L’ours et le chat sauvage est un magnifique album illustré par Komako Sakaï. L’histoire s’ouvre sur l’immense tristesse d’un ours dont le meilleur ami, un oiseau, vient de mourir. Tous les animaux de la forêt l’entourent et le soutiennent mais bientôt, agacés par cette peine qui n’en finit pas, ils demandent à l’ours de passer à autre chose. L’ours n’est pas près et s’isole de longs mois avec son ami près de lui. Bientôt le printemps revient et ours va faire une rencontre qui va transformer la peine en merveilleux souvenirs.

ours et le chat sauvage 2

Lorsque j’ai lu pour la première fois cet album à la mini, son père était là aussi. Quand nous avons fini le livre nous avions tous les deux les yeux embués et la mini du haut de ses trois ans était bien étonnée. Cette histoire pour elle, ne parle ni de la mort, ni du deuil, non elle parle de l’amitié ♥

le ciel d annaLe ciel d’Anna est une merveille. Illustré et écrit par Stian Hole, cet album peut être destiné aux enfants un peu plus grands. Anna a perdu sa maman et son papa est écrasé par la peine. Anna va lui montrer le chemin pour continuer à voir du beau, du magique et du doux dans toutes les traces de vie.

ciel d'anna

Les livres sont souvent un chemin pour parler des sujets sensibles, compliqués. Ils ne sont pas de médicaments mais ils sont de très bons compagnons. N’hésitez pas à aller fouiller les rayons de votre librairie, je suis sûre que vous y trouverez des merveilles.

ilovemonlibraire2-2En France le prix du livre est le même partout, achetez vos livres chez un libraire!

Les livres chouchoux de la mini {lectures estivales}

009

Beaucoup de livres arrivés récemment dans la bibliothèque de la mini sont déjà devenus des incontournables qui ne quittent pas le rebord de son lit depuis leur arrivée. Leur point commun comme d’habitude, pas mal d’humour, une dose de tendresse et surtout un équilibre entre le texte et l’image pour notre (presque) 5 ans qui savoure chaque mot et a l’œil de plus en plus exigeant.

008010

Un très grand prince, illustré par Cati Baur, écrit par Célia Le Dressay, École des loisirs.

Dans le nouvel album de Cati Baur, il est question de misanthropie et de découverte de l’autre. Un très grand prince vit seul sur une toute petite île, évitant tout contact avec autrui jusqu’au jour, où venu de nulle part, débarque une petite fille qui cherche un endroit ou s’installer. Bien sûr le très grand prince ne veut pas d’elle chez lui et l’envoie voir sur l’île d’en face s’il n’y est pas (tralala). Mais la graine est plantée et notre roi bougon va faire un peu de chemin et partir à la découverte des plaisirs du vivre ensemble.

Le texte rythmé et les illustrations lumineuses de Cati font de cet album un petit bijou qui remporte un vrai succès à la maison mais aussi à la librairie où la plupart des lecteurs qui le feuillètent ne résistent pas et repartent avec.

004007

Une journée avec Mousse, Claire Lebourg, collection Mouche, École des loisirs. Je suis tombée amoureuse de ce Mouche très illustré, dès la lecture des premières lignes. Mousse est une petite créature épicurienne jusqu’au bout des chaussettes. Il vit dans une charmante petite maison face à la mer avec laquelle il vit en osmose. Chaque jour, à marée haute la mer s’engouffre dans sa maison, laissant en se retirant, des trésors que Mousse vend en ligne à tous ceux qui vivent loin de la mer. Un jour, la mer laisse un étrange invité dans le salon de Mousse…

Claire Lebourg a écrit et illustré ce petit bijou et nous parle de son travail sur son blog, découvert en rédigeant ce post, juste . La mini adore que l’on lise ensemble ce texte, à mi chemin entre l’album et le roman. La langue est belle et savoureuse et les illustrations, toutes en douceur et en détails sont un régal.

002003

Le grand lion et le petit lapin, Sylvain Alzial, Nicolas Duffaut, Père Castor.

Un grand lion affamé sème la terreur dans la forêt. Pour tenter de contrôler sa faim et ses assauts, les animaux décident de lui livrer chaque matin l’un d’entre eux. Mais heureusement le premier des malheureux animaux désignés est rusé…

Cette version du conte traditionnel du petit animal parvenant par sa ruse et son intelligence à venir à bout du plus fort, est une réussite. L’histoire est rythmée et le petit lapin tout à fait héroïque. Un bonheur à lire pour les petits qui parfois aussi aimeraient venir à bout des plus grands ;)

Voilà de quoi rendre une petite visite  à votre libraire préféré et offrir à vos loulous quelques bons moments de lectures pour cet été.

ilovemonlibraire2-2

Retrouvez mes coups de cœur livre sur Instagram avec les hashtags

#jaimemonlibraire #ilovemonlibraire #jachetemeslivresenlibrairiepasenamazonie

{coup de coeur} Les petites reines, Clémentine Beauvais, Sarbacane.

Oh comme je me suis régalée de ces quelques heures passées avec Les petites reines.

J’ai ri, je me suis totalement laissée embarquer dans leur périple et j’ai même eu ma petite larmichette à la lecture de la troisième partie.

Il y est question de « boudins », ceux que l’on mange et ceux que l’on surnomme, de vélos, de soleil et même de garden party. C’est impertinent, frais et inattendu, et compote de pommes sur le boudin, l’auteure a un blog qu’elle alimente de sa plume et de son énergie communicative.

Je me suis demandée à plusieurs moments de la lecture comment les ados, clients de la librairie accueilleront ce texte et à chaque fois,je me suis souvenue de cette ado qui avait passé un été à se marrer à la lecture des « Stances à Sophie » au coeur des années 90.

Clémentine, j’ai trouvé du Christiane Rochefort dans tes petites reines, et ce qu’il reste de celle que j’étais à 14 ans en a jubilé.

Les petites reines c’est chez Sarbacane et c’est chez votre libraire que vous allez vous l’offrir !

ilovemonlibraire2-2

Et chez toi, on lit quoi ? ♥ Julie.flamingo ♥

J’ai découvert l’univers de Julie à travers son compte Instagram. Ses photos y sont lumineuses, douces et Julie a toujours un petit mot pour chacun. Elle est à la tête d’une petite tribu composée de petits mecs et son amour des bonheurs simples et des jolies choses saute aux yeux. Elle a accepté de nous ouvrir les portes de son joli chez elle et nous fait partager sa passion pour la littérature jeunesse.

Alors Julie, on lit quoi chez toi ?

6

Nous sommes une famille de 6 : 5 garçons et moi ! Malo, 15 ans et Marius, 11 ans, sont les fils ainés de mon amoureux. Viennent ensuite le fruit de notre amour : Ange, 5 ans et Jules, 4 mois. Si Malo et Marius ne lisent pas, c’est une toute autre affaire pour Ange et pour Jules, je l’espère. Parce que s’il y a bien une chose que je souhaite ardemment transmettre à mes enfants, c’est cette passion pour la lecture que j’ai depuis que je suis haute comme trois pommes. 

Mes parents, enseignants en arts plastiques et plasticiens, m’ont toujours offert des livres au pouvoir captivant. Je garde un souvenir ému de Brimborion le petit poney, Chico le clown amoureux et Yok Yok, mon premier amour. L’un des souvenirs les plus intenses de ma petite enfance est cette excitation le soir venu, au moment de l’histoire que me lisait mon papa. Comme l’écrivait Danniel Pennac « je glissais dans les pyjamas du rêve avant de fondre sous les draps de la nuit » 

A 6 ans, dès que j’ai su lire toute seule, je me suis mise à dévorer Tintin… Et ça ne s’est plus jamais arrêté. La lecture à fait de moi celle que je suis aujourd’hui: rêveuse, voyageuse, amoureuse… 

15

Mon amoureux n’est pas un lecteur comme je le suis, mais c’est en revanche un passionné de BD. Depuis un séjour à la Maison Minerveta à Sorrente où il y avait des livres partout, nous avons décidé de nous inspirer du lieu et de mettre de beaux livres d’art, de voyages, de photo, de graphisme, en libre-service dans toute la maison. Désormais, il y en a sur la table de la cuisine, du salon, sur le bureau, dans les toilettes. Il y a des bibliothèques dans chaque pièce… 

2

Le premier contact de nos enfants avec les livres s’est fait dès leurs premiers mois. 

Ange avait des petits imagiers sonores qui reproduisaient le son des instruments de musique, de la nature, des animaux… Je me souviendrais toujours de son petit doigt potelé qui appuyait sur le bouton. J’ai toujours pris soin de lui offrir des livres graphiques et ludiques pour éveiller son intérêt : des livres puzzles comme celui d’Iris de Moüy ou Lili Scratchy, des livres un peu magiques comme Un livre d’Hervé Tullet, des livres pop-up comme Le Petit Prince (si je ne devais retenir qu’un seul livre au monde c’est bien sur le Petit Prince), Cap ou pas capLa petite boite jauneLes robots n’aiment pas l’eau… La lecture doit toujours être un moment de pur plaisir, jamais une contrainte. Et je crois que pour Ange, c’est gagné.

10

Les livres ont désormais une place très importante dans sa vie. Le matin, il se lève (bien trop tôt) et passe 30 à 40 minutes à lire. Ses livres sont bien sûr en libre-service dans sa chambre. On a même fait un « mur » de livres comme à la bibliothèque, pour exposer les petits nouveaux, les préférés du moment et les jolis qui décorent la chambre.

Le soir, il est bien sur inenvisageable de se coucher sans une histoire ! Le plus souvent, c’est moi qui lui lit, mais aussi son papa, et toujours son grand-père quand il est là et ça dure des heures alors parfois je râle sur l’heure du coucher, pour le principe, mais en vrai, j’adore les voir tous les deux, ça me rappelle moi petite. En ce moment son livre préféré c’est La fabuleuse histoire de la poire géante (une pépite criblée de merveilleux détails). Le week-end, en journée, on peut lire plusieurs histoires d’affilée car on a plus de temps. 

317

Je suis très sensible à l’émotion transmise dans un livre : je pleure à chaque fois que je lis La première fois que je t’ai eu, Cœur de maman ou Moi j’attends, des ouvrages jeunesse sur le fil de la vie qui s’adressent surtout aux parents. Je suis aussi attentive aux dessins, au graphisme, aux messages… Parmi quelques-uns de mes coups de cœur récents pour Mère Méduse de Kitty Crowther, Le merveilleux Dodu-Velu-Petit  de Beatrice Alemagna, Rosalie de Claire Brun. Et Un Prince à la Pâtisserie qui restait impossible alors j’ai fini par contacter l’illustratrice Joanna Concejo elle-même, qui m’a adorablement posté un exemplaire. 

141112

J’ai commencé à acheter de nouveaux albums tendres à mon nouveau bébé dans le dernier trimestre de ma grossesse. Il y a tous les livres de son frère, mais je veux également qu’il ait les siens, bien à lui. C’est important cet héritage culturel. Pour l’instant, j’ai craqué sur les albums d’Emma Dodd et ses bébés animaux de la banquise (Je serai toujours là, Tout contre toi…) Je suis aussi très sensible au coup de crayon de Malika Doray. Tous ces livres pour bébé sont des pépites, des petites histoires toutes simples qui transmettent un message d’amour. J’aime lui lire cela depuis qu’il a 3 mois, un petit rituel de dodo, et il se couche avec le message rassurant et apaisant que ses parents l’aimeront pour toujours. Jules est déjà bien captivé par le bébé ours et le bébé pingouin. J’aime quand ses petites mains touchent les pages d’un livre à textures. 

15

♥♥♥

ilovemonlibraire2-2

J’achète au moins un livre jeunesse par mois. Je ne chine pas, en revanche, j’ai de la chance : ma maman a gardé tous mes livres d’enfant. J’essaye d’acheter le plus possible en librairie. 

Les adresses préférées de Julie à Nantes :

Vents d’Ouest au Lieu Unique

2, rue de la biscuiterie
44 000 Nantes

J’aime sa sélection pointue notamment en livres d’art.

Coiffard

7-8 rue de la Fosse

44000 Nantes

Pour la beauté du lieu et le vaste choix

La librairie du café de la branche

située aux machines de l’île, j’aime beaucoup les ouvrages proposés sur les thèmes de l’éléphant, la mer et la préservation de la nature, l’architecture, le développement durable.

♥♥♥

Merci Julie, quel bonheur de sentir ton amour pour le livre et la littérature jeunesse. Je crois que tu ferais une excellente libraire ;)

Pour découvrir Julie, son instagram est ici et pour suivre ses coups de cœur: #danslabibliothequedeange #danslabibliothequedejules #danslabibliothequedejulie