Et coule.

002

Il pleut et le ciel est bas. Je viens de déposer, ruisselante de gouttes de ciel, la mini abritée sous son parapluie rouge. Je pousse le volume et la maison se remplit de notes et de voix. J’appuie sur pause.

La veille a été compliquée, la tête qui fait mal et les tempes qui battent. Pourtant, c’était une jolie journée, la dernière chez ces amis qui partent bientôt, les enfants qui jouent et se marrent, les mecs qui papotent et nous, qui sommes bien, ensemble.

Je me refais un peu de thé, je lis quelques pages de ce magazine qui finalement n’est pas mal, je continue la lecture de ce roman qui ne m’enchante pas mais que je n’arrive pas à abandonner.

Je laisse s’écouler cette journée rien qu’à moi, savourant ma chance, savourant ce temps offert, cette liberté. Je suis bien, juste bien. Je pense à tout ce qui se joue autour, à ce monde si grand, à ces drames et à ces choix.

Je savoure encore un peu, rester en dehors, comme une parenthèse et revenir plus tard.

Publicités

2 réflexions sur “Et coule.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s