Nos pas dans les vôtres.

Cela faisait un paquet d’années que je n’étais pas allée fouler le bitume, que je n’étais pas allée faire entendre ma voix dans la foule. Depuis le lycée sans doute, peut-être la fac.

Pourtant hier, je n’ai pas hésité. Il fallait que j’y aille. Je n’ai pas eu peur, j’ai choisi de ne pas y penser. Lorsque j’ai découvert la foule massée sur les quais du tramway habituellement déserts le dimanche, lorsque j’ai vu ces gens différents, l’air heureux d’être ensemble, j’ai eu la gorge serrée et les larmes au bord des yeux.

Bien sûr, il y a des limites à ce genre de rassemblements. Des tas de questionnements, des doutes et la crainte des détournements politiques ou idéologiques, mais hier nous étions près de 4 millions à fouler les rues de nos villes avec en tête que ce qui s’est passé ne doit plus jamais se reproduire et que c’est de notre responsabilité à chacun d’y veiller.

La journée s’est terminée dans les rires d’enfants, la rigolade avec les potes et les bulles de champagne dans nos verres. C’était juste ce dont on avait besoin pour nous remettre de toutes ces émotions.

Et vous, ce 11 janvier, vous l’avez passé comment ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s